Mon enfant est en surpoids que faire
Mon enfant est en surpoids que faire

Votre enfant vous semble avoir un problème de poids et vous vous demandez si vous devez le « mettre au régime » ou au moins modifier ses habitudes alimentaires.

Est-il vraiment en surpoids ?

L’excès de poids de votre enfant peut être évident. Mais il est parfois plus difficile à repérer, surtout entre 5 et 8 ans. Votre médecin pourra vous dire si le poids de votre enfant correspond à sa taille. Vous pouvez aussi vous aider des courbes de croissance qui figurent dans le carnet de santé en traçant la courbe de corpulence ou d’indice de masse corporelle (IMC).

Votre médecin vous aidera à l’interpréter. Il est vraiment en surpoids Il faut vous en préoccuper. Plus il sera pris en charge tôt, mieux c’est : le risque d’évolution vers une obésité à l’âge adulte sera moindre.

De plus, il est souvent plus facile de changer des erreurs dans les habitudes alimentaires d’un enfant jeune que d’un adolescent. Parlez-en avec votre médecin pour repérer et améliorer ses comportements ou ses habitudes.

Les raisons de son excès de poids sont probablement multiples. Il faudra lui proposer des modifications adaptées à sa situation et acceptables pour lui et pour vous.

UN TRAVAIL EN COMMUN

Se battre contre l’excès de poids ne se limite pas à quelques changements transitoires de son alimentation. Pour qu’elles soient durables et donc efficaces, essayez de faire de ces nouvelles habitudes une affaire familiale, et voyez comment elles peuvent être suivies par tous, y compris par vos autres enfants, même s’ils n’ont aucun problème de poids.

PAS DE RÉGIME RESTRICTIF

Quoiqu’il en soit, si vous avez l’impression que votre enfant doit modifier son alimentation, ne lui faites surtout pas suivre de régime restrictif. Il ne pourrait pas le suivre de façon prolongée et cela risquerait de retentir sur la croissance. Consultez un médecin.

Ce guide vous donne des repères de consommation et des conseils, mais un bilan complet est nécessaire, de même qu’un suivi régulier pour faire le point et… l’encourager !

UNE ALIMENTATION BASÉE SUR LES RECOMMANDATIONS NUTRITIONNELLES… ET UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE QUOTIDIENNE

En parallèle de ce que vous avez décidé avec votre médecin, aidez-vous des conseils de ce guide : même en excès de poids, votre enfant peut s’alimenter selon ses goûts et sa faim et en contrôlant la quantité des aliments.

Il est également important de veiller à ce qu’il pratique 1 h d’activité physique chaque jour et à ce qu’il réduise ses activités sédentaires. Cela suffira dans bien des cas à stabiliser son poids, pendant qu’il continuera à grandir.

POUR L’ALIMENTATION, QUELQUES CONSEILS SPÉCIFIQUES

Privilégiez les fruits et les légumes : au moins 5 fois par jour, crus, cuits, frais, surgelés ou en conserve, à chaque repas ou en cas de petit creux. Variez les légumes qu’il aime, et cuisinez-les sous différentes formes : purée, salades, soupes, ou accompagnés de pommes de terre, de pâtes ou de riz.

Proposez-lui des produits céréaliers et autres féculents (pain, riz, pâtes etc. et légumes secs) à chaque repas mais avec peu de matières grasses (crème, beurre, fromage râpé, sauces, en misant sur la sauce tomate).

Si votre enfant a tendance à grignoter entre les repas, veillez à ce que les quantités de féculents servies au petit déjeuner, déjeuner et goûter, soient suffisantes. Ils permettent d’éviter la sensation de faim.

Surveillez et apprenez-lui à gérer sa consommation des aliments les plus caloriques

Limitez le beurre, les sauces, la charcuterie (sauf le jambon blanc), certains fromages (fromages à tartiner spécialement destinés aux enfants, par exemple). Cuisinez avec peu de matières grasses (grillades, cuisson en papillote ou au court-bouillon pour les poissons). Limitez la consommation de produits frits.

Choisissez les viandes les plus maigres : escalope de veau, escalope de volaille (sans la peau), blanc de volaille, filet maigre de porc, bavette, steak haché à 5 % de MG, jambon blanc. Préférez les laitages de type yaourts ou fromage blanc aux fromages les plus gras. Préférez le lait demi-écrémé au lait entier.

Limitez les crèmes dessert et les glaces et préférez les laitages nature à sucrer soi-même. Au goûter, remplacez les biscuits, gâteaux et viennoiseries, qui ne doivent pas faire partie de l’alimentation quotidienne, par du pain avec du chocolat ou des céréales avec du lait, ou des laitages.

Attention, certaines céréales ou barres de céréales sont très sucrées voire grasses : comparez les étiquettes ! Réservez les pâtisseries, bonbons, chips, biscuits apéritifs, pour une fête, un anniversaire, etc…

Limitez les boissons sucrées (sodas, sirops, jus de fruits). Si votre enfant continue à en boire, privilégiez les formes allégées. À table : de l’eau, uniquement de l’eau… C’est la seule boisson indispensable, à consommer à volonté pendant et en dehors des repas.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here