Loading

Lait infantile 1er, 2ème et 3ème âge : Quel est le meilleur lait pour mon bébé ?

Vous avez décidé de ne pas allaiter et de nourrir votre nouveau-né par le lait infantile vendu en pharmacies. Bien sûr, cela reste totalement votre choix, mais rappelons toutefois que rien ne vaut le lait maternel pour la santé et le bon développement de votre tout-petit : Tous les pédiatres et corps médical du monde sont d’accord sur ce point. Maintenant, lait infantile vous avez décidé ! Vous devez être totalement perdue vue le choix énorme que vous avez. En effet, ils existent bien 160 laits infantiles dans le monde, et avec ce nombre, se mêler les pinceaux est totalement normal. Heureusement, que le lait premier âge vous est habituellement prescrit à la maternité, donc pas du tout votre choix. Vous avez ainsi 6 mois pour décider du lait qui conviendrait à votre bébé après son 6ème mois. Le pédiatre de votre bout’choux vous aidera surement si vous lui demandez.

Laits infantiles : quelle composition ?

Il existe deux sources pour les laits infantiles : la vache, et le soja. Les laits infantiles à base de protéines de Soja sont rares et présentent une alternative Vegan pour les adeptes de ce courant. Tout le reste provient du lait de la vache transformé de telle façon à ce qu’il s’adapte aux besoins du bébé homme. La principale transformation consiste à limiter la teneur de ce lait en protéines qui sont à la base des cas d’obésité chez les bébés. Le taux de protéines dans un lait infantile ne doit pas dépasser 17g/L, or on les trouve à 35g/L dans le lait de vache ! Afin de rapprocher ce taux au maximum du taux contenu dans le lait maternel, 10g/L certaines préparations sont arrivé à baisser la contenance en protéines jusqu’à 12g/L.

Les graisses animales sont quant à elles remplacées par des graisses d’origines végétales, qui sont plus riches en acides gras, qui ne sont pas produits par notre organisme et sont très indispensables au développement du cerveau et de la vision du nouveau-né.

Et puis finalement, ces laits infantiles sont fortifiés en calcium et en fer, en cuivre, magnésium et zinc en plus des vitamines, et parfois des probiotiques et les oméga 3 et 6.  La teneur en sodium est par contre limitée.

Le lait infantile 1er âge

Pendant les 6 premiers mois de la vie du nourrisson, le lait infantile 1er âge couvre suffisamment les besoins de ce dernier, mais il faudra lui donner des suppléments en Vitamine D et en fluor. Durant cette période, l’enfant se nourrit presque exclusivement à base de lait. La juste teneur en protéines du  lait infantile 1er âge favorise le développement cérébral et musculaire du nourrisson. Elle atteint 1,8g/100 ml dans ces laits infantiles, contre 1,2g/100ml dans le lait maternel et 3,3g/100ml dans le lait de vache.  Les lipides sont identiques en quantité entre le lait maternel et le lait infantile 1er âge. Les glucides se présentent sous forme de glucose et de lactose qui sont des sucres rapides, ainsi que de dextrine maltose qui est un sucre dents. De plus, le lait 1er âge contient des sels minéraux tels que le potassium, le sodium, le calcium, le fer, le magnésium et le chlore qui sont essentiels à l’activité des cellules.  La quantité de ces sels est bien maitrisée pour protéger les reins du nourrisson.

Le lait infantile deuxième âge ou Lait de suite


Ce lait est dit de relais parce qu’il vient en relais du lait 1er âge. Après 6 mois, le bébé doit prendre un repas complet par jour qui ne contient pas de lait. Il est donc adapté aux besoins des bébés entre 6 mois et 12 mois. Les laits infantiles 2ème âge doivent impérativement respecter  certaines conditions, notamment en termes de composition :

Les protéines doivent être présentes entre 2,25 g et 4,5 g par 100 Kcal. Les lipides, 3,3g et 6,5 g par 100 Kcal. L’acide linoléique, minimum 0,3g/100 Kcal. Et finalement, les glucides doivent être compris entre 7 et 14g pour les 100 Kcal, sauf si les protéines proviennent à 50% ou plus des isolats de soja.

Le lait infantile 3ème âge ou Lait de croissance

Ce lait accompagne le nourrisson dans son développement et ce de son 12ème mois à son 36ème mois. Dés sa première année, le bébé commence à découvrir d’autres aliments et d’autres goûts, mais l’apport en lait est toujours essentiel et ce pour lui garantir une bonne santé et un bon développement osseux, ainsi que de développer son système immunitaire pour mieux réagir face aux infections.

L’enfant entre 1 et 3 ans doit prendre au moins 250 ml de lait de croissance par jour, en plus de ses quatre repas équilibrés. Cette dose satisfait ses besoins en zinc, acides gras essentielles, calcium et en fer.

Leave a Reply