De la viande, du poisson ou des œufs : 1 fois par jours en alternant
De la viande, du poisson ou des œufs : 1 fois par jours en alternant

Pourquoi sont-ils importants ?

Ils apportent des protéines d’excellente qualité. La viande et le poisson apportent aussi du fer.

Quand en consommer ?

Au repas du midi ou à celui du soir, en quantité inférieure à l’accompagnement (féculents et légumes). Si vous souhaitez que votre enfant mange de la viande aux deux repas, vous pouvez prévoir des portions plus petites que s’il n’en consommait qu’une seule fois dans la journée. Un apport excessif de protéines n’est en effet pas souhaitable.

Que choisir ?

• La viande

Toutes les viandes apportent des quantités quasiment équivalentes de fer et de protéines. Quel que soit le type de viande, favorisez les morceaux les moins gras : poulet sans la peau, escalopes de volaille et de veau, filet maigre de porc, bavette, steak haché à 5 % de MG, jambon blanc…

• Le poisson

2 fois par semaine .Les graisses qu’il contient peuvent avoir des effets protecteurs sur la santé, notamment celles des poissons gras : saumon, maquereau, sardine, hareng…

Variez les poissons et le mode de cuisson (papillote, vapeur, etc.).

Si vous avez peu de temps, pensez aux filets ou pavés de poissons nature surgelés, rapides et faciles à cuisiner.

N’oubliez pas non plus les conserves, comme le thon au naturel ou les sardines à l’huile.

• La charcuterie

Vous trouvez que les saucisses précuites, le saucisson et autres pâtés constituent un recours facile et rapide en cuisine… Mais évitez d’en proposer trop souvent : ils sont riches en graisses. Préférez les tranches de dinde ou le jambon blanc qui sont tout aussi pratiques.

  • Les œufs

Il ne coûtent pas cher et les préparations sont innombrables : à la coque, au plat, en omelette, dans les salades…

 « Mon enfant a du mal à finir sa viande… »

Ne le forcez pas le morceau dans son assiette est peut-être un peu trop gros pour lui ?

À certains moments, un dégoût pour la viande (particulièrement pour la viande rouge) peut survenir.

Continuez à lui en proposer les jours suivants, sous d’autres formes : viande hachée, en morceaux plus petits, en sauce… La viande blanche (volaille, lapin…) est souvent mieux acceptée.

Pour l’apport de protéines, la viande peut être remplacée par des œufs, du poisson ou du jambon blanc.

Équivalences en quantité de protéines

50 g de viande

=

50 g de poisson

=

1 œuf

=

50 g de jambon

(1 tranche fine)

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here